Des recettes sans additif controversé

Les additifs alimentaires sont souvent la bête noire des professionnels qui confectionnent les repas. Ces substances sont surveillées de près pour éviter tout effet néfaste à long terme sur la santé du consommateur. Le Petit Cuisinier s’engage à supprimer l’utilisation des additifs controversés dans la préparation de ses repas.

C’est quoi les additifs alimentaires ?

Les additifs alimentaires sont ajoutés à la préparation des produits alimentaires industriels pour par exemple : apporter une texture particulière ou exacerber le goût. Ils sont classés en 5 principaux groupes. Chaque groupe a sa fonction définie. D’après, le classement du site du gouvernement, on retrouve :

les colorants qui permettent de rendre aux aliments leur coloration, de la renforcer ou de leur conférer une coloration,

les édulcorants qui donnent une saveur sucrée,

les conservateurs qui aident à la conservation en empêchant la présence et le développement de micro-organismes indésirables (par exemple, des moisissures ou des bactéries responsables de toxi-infections alimentaires),

les antioxydants qui permettent d’éviter ou de réduire les phénomènes d’oxydation qui provoquent, entre autres, le rancissement des matières grasses ou le brunissement des fruits et légumes coupés,

les agents de texture (émulsifiants, stabilisants, épaississants, gélifiants) qui améliorent la présentation et la tenue.

Que l’on se rassure, les additifs alimentaires ne sont autorisés que s’ils remplissent deux conditions : leur emploi n’est pas susceptible de tromper le consommateur ou l’effet technologique revendiqué peut être démontré. De plus, les additifs jouent un rôle important dans la conservation des aliments : ils ne peuvent pas être totalement supprimés. 

Vers plus de transparence dans les plats préparés ? 

La Commission Européenne impose l’inscription des substances utilisées sur les étiquettes soit par leur nom ou par leur code « E suivi de quelques chiffres ». Nous pouvons constater que de plus en plus d’entreprises déclarent publiquement ne plus les utiliser dans la confection de certaines gammes de produits. 

Dans le but d’accompagner le consommateur dans le choix de ses achats, l’utilisation du Nutriscore (qui attribut une note sur les critères du gras, du sel et du sucre) et des applications dédiées telle que Yuka (dont la note prend en compte le Nutriscore et les additifs contenus) se sont développés ces dernières années. Toutefois, il faut veiller à ne pas tomber dans l’excès en choisissant uniquement des produits de notation A ou B, en effet le sucre et le gras contenus naturellement dans les aliments apportent du goût. 

La vie sans additif ça donne quoi ? 

Chez le Petit Cuisinier notre ambition est de supprimer les additifs controversés et de privilégier les matières premières naturelles afin de conserver le bon goût des recettes cuisinées comme à la maison.   

Les plats préparés ont longtemps eu une mauvaise réputation à cause du sel et du sucre ajoutés en vain. Notre équipe de chef s’engage à ne pas inclure de sucre inutilement dans la préparation de ses recettes et est vigilante quant au taux de sel, tout en suivant rigoureusement les préconisations du Programme National Nutrition Santé (PNNS). 

Ne plus utiliser d’additifs controversés c’est retrouver le vrai goût des plats, avec des recettes plus traditionnelles aux couleurs plus naturelles.  

C’est également limiter les risques pour la santé et les effets potentiellement indésirables.  

Tout nos plats sont créés avec l’amour de la cuisine gourmande et saine.