Le rééquilibrage alimentaire, mode d’emploi

Le rééquilibrage alimentaire, mode d’emploi

Le rééquilibrage alimentaire, mode d’emploi

Chaque début d’année est placé sous le signe de l’ambition : reprise du sport, meilleur rythme de vie, renouer avec de bonnes habitudes... Des résolutions qu’on met rarement à exécution. Alors on se cherche des excuses : pas le temps, pas le bon moment… Et puis finalement, n’est-ce pas “ l’intention qui compte” ? Si c’est tout à fait valable pour un cadeau raté, ça l’est moins pour les décisions relatives à notre bien-être. Mieux manger vous permettrait de mieux vivre ? Alors ne perdons plus une minute !

“ Lundi je commence un régime ”

Ah procrastination, quand tu nous tiens ! Comme si le lundi n’était pas assez anxiogène comme ça, il faut en plus qu’on choisisse ce jour pour passer à l’action. S’ajoutent à ça des objectifs démesurés de perte de poids, l’impatience de voir les premiers résultats et la frustration d’entamer une grande période de privation. Bref, une chose est sûre : il faut bannir l’association du mot “régime” et d’une date fixe. Pourquoi ne pas opter plutôt pour un rééquilibrage alimentaire ? Moins fulgurante que dans un régime, la perte de poids est lente mais durable. Pas de risque d’effet yoyo car ces nouvelles habitudes sont censées être adoptées pour toujours. Pour toujours ? Ça fait peur dit comme ça, mais il s’agit simplement de s’auto-discipliner pendant quelques jours et le tour est joué. Allez, on vous explique !

Reprendre les bases

Première fausse bonne idée lorsqu’on veut perdre du poids : sauter des repas. Vous risquez d’être affamé pour le repas suivant, et donc de manger plus vite ou en plus grande quantité. Et au delà de ça, le corps n’est pas dupe : en le privant régulièrement de cette façon, il se met à stocker les calories du repas suivant pour anticiper ces moment de jeûne. On en a peu conscience mais il a une mémoire et déteste qu’on bouleverse ainsi son métabolisme. Pour lui faire du bien même avec peu d’appétit, rien de tel qu’une grande assiette de légumes ou de crudités. Fibres, vitamines, antioxydants… Voilà qui vous amènera beaucoup plus de vitalité, et ne l’oublions pas car c’est important, une peau éclatante.

S’organiser pour mieux manger

Le maître mot pour mener à bien un rééquilibrage alimentaire : l’organisation. En vous assurant d’avoir toujours quelque chose de sain à vous mettre sous la dent, pas de risque de se ruer dans un fast-food pour un repas qui dépanne. Alors certains pratiquent ce que l’on appelle le “batch cooking” : c’est le fait de prévoir une journée pour cuisiner en avance tous les repas de la semaine. Mais pas toujours facile de passer une journée entière en cuisine, puis de faire un tetris avec toutes les boîtes hermétiques dans le frigo. Les cuisi-packs du Petit Cuisinier sont beaucoup plus pratiques : ils vous épargnent les courses et tout ce temps de préparation. Vous n’avez qu’à choisir les menus des jours à venir en fonction du nombre de personnes à table. C’est le moment d’inclure toute la famille : vous verrez, quand le menu fait l’unanimité, pas de soupe à la grimace !