Tout connaître du curry

Tout connaître du curry

Tout connaître du curry

Coloré, parfumé, dépaysant mais si familier à la fois… Pas de doute, on parle du curry ! Mais que pourrait bien vous cacher cette épice ? Et bien justement : si rien ne vous a interpellé dans les trois phrases précédentes, vous avez assurément quelque chose à apprendre du curry. Oui, on est comme ça chez Le Petit Cuisinier : d’abord on vous met la puce à l’oreille, et ensuite l’eau à la bouche !

Le curry, ou les 1001 épices

C’est là qu’était la nuance : le curry n’est pas une épice mais un mélange d’épices et de condiments. Et le plus fou dans tout ça, c’est qu’il existe pourtant un arbuste qui produit des feuilles de curry, le kaloupilé, et il ne rentre pas toujours dans la composition du curry. En réalité, chaque pays s’est approprié cet assaisonnement en y ajoutant ses propres aromates et condiments. C’est pour cela que le curry thaïlandais n’a rien à voir avec le curry indien, qui n’a lui-même rien à voir avec le curry créole, qui n’a lui-même rien à… Bon, vous avez compris le principe !

Les origines du curry, la minute historique

Si l’on trouve aujourd’hui le curry dans les assiettes du monde entier, et qu’il porte d’ailleurs ce nom, c’est grâce aux… anglais ! Pour mieux comprendre, il faut remonter au temps de la colonisation : l’Inde était un territoire occupé par l’Empire britannique. Leur flotte maritime, la plus puissante du monde, permettait le commerce dans le monde entier ; c’est ainsi que les épices se sont répandues comme une traînée de poudre… Sans mauvais jeu de mot. Après la décolonisation, les anglais ont voulu reproduire ces délicieux plats en sauce délicatement parfumés qu’ils avaient connus sous le nom de “kari”. C’est ainsi qu’ils ont baptisé le mélange d’épices “curry”, aujourd’hui une convention mondiale. Enfin… sauf en Inde, où le “curry” tel qu’on le conçoit porte le nom de “massala”. L’histoire du curry, ou l’occasion de passer pour un intello au prochain repas de famille.

Haut en couleur, riche en saveurs

Le curry développe toute sa puissance aromatique lorsqu’il est incorporé avant la cuisson, au même moment que les matières grasses. Loin d’être un détail, c’est ce qui fait la différence entre un plat délicieusement parfumé et un plat qui n’a du curry que la couleur. Ça, notre Petit Cuisinier Jérôme l’a bien compris. Et grâce aux cuisi-packs qui offrent une cuisson lente au bain-marie, le potentiel gustatif du curry est enfin exploité à sa juste valeur. N’ayez pas peur de le faire goûter aux enfants : épicé ne veut pas forcément dire piquant. Mieux que nous, ce sont encore les aiguillettes de poulet au curry ou les bouchées de poulet tikka massala qui le prouvent. Envie de prolonger le dépaysement dans la semaine ? Saumon au curry rouge, korma végé ou encore colombo de porc… Savourez le curry à toutes les sauces et surtout, la tranquillité de plats cuisinés livrés à la maison.